Esch 2022. Ouverture le 27/02 de l’exposition à la Massenoire : Remixing Industrial Pasts

Affiche exposition Remixing Industrial Pasts
Collection Archives de la Ville de Dudelange

Le texte suivant est repris de l’actualité publiée sur le site officiel : Esch 2022, Capitale européenne de la culture qui présente les trois expositions à venir à la Massenoire, dont la notre intitulée « REMIXING INDUSTRIAL PASTS ».

“(Au Luxembourg), de février 2022 à mars 2023, la Massenoire (sur le site de Belval  à Esch-sur-Alzette) nous entraîne dans un voyage dans le temps. Trois expositions documentaires reflèteront le passé, le présent et le futur industriels de notre région. Esch2022 se fera également l’écho de cette histoire, en enquêtant plus précisément sur la culture industrielle du sud de la région.

De la fonte à l’espace d’exposition actuel

La Massenoire a été en activité depuis sa mise en exploitation en 1965 jusqu’à la fin des années 70. Le nom de Massenoire (masse noire) se réfère à la masse noire, matériau de couleur noire qui y était produit dans le haut-fourneau. À l’extérieur de la Massenoire, les truelles de fonte étaient à cette époque emplies de fer liquide en fusion. Pour prévenir tout risque d‘explosion pendant ce processus, il y avait des systèmes de séchage qui supprimaient l’humidité. Aujourd’hui, le Fonds Belval utilise ce décor historique comme lieu d’exposition (« Belval & More », entre autres) et d’événements, pour documenter l’histoire de l’usine et de l’industrie lourde de Belval.

Voyage dans le passé, le présent et l’avenir

  • Organisée par l’équipe REMIX du Luxembourg Centre for Contemporary and Digital History du (C2DH) à l’Université de Luxembourg, l’exposition intitulée « REMIXING INDUSTRIAL PASTS » présente un voyage dans le passé. Nous pouvons y remonter le temps pour parcourir le processus d’industrialisation et de désindustrialisation du Luxembourg et saisir la relation spécifique, dans notre pays, entre industrie, hommes et paysage. Les installations audiovisuelles et interactives sont mises en place par deux instances milanaises : Tokonoma Creative Studio  et l’agence d’architectes 2F Archittetura.

À partir de 13h, le 27 février 2022.

Silhouette du Haut fourneau B de Esch-Belval
Silhouette du Haut fourneau B de Esch-Belval (par Maxime Derian) – License CC BY-NC-SA

 edit: La presse en parle…

“Suspendu dans la hauteur de la Massenoire, une mosaïque de vidéos diffuse des images issues des archives du CNA, avec qui un important travail de recherche documentaire a été réalisé. Ces documents visuels permettent de mieux se rendre compte de la réalité de l’époque, de l’ambiance. Les images sont montées dans une approche thématique et portées par une bande-son très réussie composée par Max Viale.”

  • Der Besucher kann sich seinen eigenen Parcours ausdenken, also von einer Zeitepoche zur anderen wechseln, eine vorgeschriebene Route gibt es nicht. „Remixing Industrial Pasts, Constructing the Identitiy of the Minett“ beschränkt sich nicht auf eine rein wissenschaftliche Präsentation, weitere Partner wurden mit ins Boot genommen.

Sam Tanson souhaitant la bienvenue plus particulièrement aux ministres de la Culture de la France, Roselyne Bachelot-Narquin, de la Grèce, Lina Mendoni, et de la Lituanie, Simonas Kairys. Les invités ont eu l’occasion d’en apprendre davantage sur l’idée et le concept général du “Remix” de Esch2022 lors d’une présentation. Ils ont participé ensuite à une visite guidée des expositions actuellement en cours à la Möllerei et à la Massenoire qui traitent de sujets éminemment culturels ayant trait à la construction, la déconstruction et la reconstruction d’identités en Europe et dans le Minett.

Informez-vous davantage à propos de notre exposition REMIX (dont l’ouverture au public aura lieu à la Massenoire, à Belval, le 28/02/2022) ainsi que toutes les autres activités dans le cadre de Esch 2022.

Informez-vous et inscrivez-vous à la cérémonie d’ouverture de Esch 2022 du 26/02/2022 qui aura lieu à Esch-centre et à Esch-Belval (nombre limité de places disponibles en raison de la crise sanitaire).


Publié par

Maxime Derian

Rédacteur : Maxime DERIAN (Phd). Anthropologue des techniques (technologies numériques, e-Santé & mutations des sociétés industrielles). Université du Luxembourg. Contact: maxime.derian@gmail.com / maxime.derian@uni.lu