Participation au projet de recherche : “Remixage des passés industriels à l’ère numérique”

Détail d'un ancien haut fourneauCe projet, mené au sein du C²DH, à l’Université du Luxembourg, s’inscrit dans le cadre du programme  : « Esch-sur-Alzette, capitale européenne de la Culture en 2022 ».

Une vaste recherche interdisciplinaire, qui se subdivise en 6 sous-projets et qui implique de nombreux chercheurs, est effectuée par le C²DH.

Elle se nomme : « Remixage des passés industriels à l’ère numérique : sons, images, écologies, pratiques et matérialités dans l’espace et le temps ».

Le regard anthropologique, croisé avec celui de l’historien, est au cœur de l’un des sous-projets. Celui-ci, sous la supervision de Valérie Schafer et de Stefan Krebs, a pour objectif d’analyser les transformations successives, dans un contexte industriel et post-industriel, des différents usages sociaux d’espaces naturels, usiniers, agricoles et urbains dans la région des Terres Rouges, située sur la frontière franco-luxembourgeoise.

Cette région, qui fut témoin d’une intense activité sidérurgique par le passé, est actuellement en pleine mue, et assiste à l’implantation sur son territoire de pôles scientifiques de recherche, d’acteurs des technologies numériques et de lieux de spectacles ainsi que de création artistique.


Publié par

Maxime Derian

Rédacteur : Maxime DERIAN (Phd). Anthropologue des techniques (technologies numériques, e-Santé & mutations des sociétés industrielles). Université du Luxembourg. Contact: maxime.derian@gmail.com / maxime.derian@uni.lu

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search