Participation à l’émission “M comme Maitena”, sur RMC, à 14h le 12/02/2019

logo RMCIntervention radiophonique, le mardi 12 février, à 14h, à propos de la marchandisation des corps, des implants et des prothèses bioniques, des enjeux liés à l’humain augmenté et du transhumanisme

Maxime Derian

Rédacteur du carnet de recherche : Maxime DERIAN (Phd) Chercheur en anthropologie des techniques Contact: maxime.derian@gmail.com Concepteurs de la maquette de ce site : Cleaker 2.1 Theme created by Adam Walker Cleaveland with Widget support added by Chris Webb Adaptation de la maquette : Christophe Bonijol (CLEO) Crédits photographiques : EHESS, Creative Commons

More Posts - Website

Follow Me:
LinkedIn

Interview pour Arte : Corps augmenté : jusqu’où peut-on aller ? (Arte, 25/01/2019)

J’ai participé à l’élaboration d’un reportage (web+tv) de la journaliste Marion Roussey visant à résumer les enjeux, les espoirs et les déceptions en lien avec la question de l’Humain Augmenté.

 

 

Consultez l’article sur le site d’Arte.

image de main robotique

 

 

 

 

 

 

Les films de science-fiction rivalisent d’images d’hommes-robots aux capacités décuplées. Cette vision de l’humain transcendé vient des États-Unis et est soutenue par des chercheurs appartenant au courant des transhumanistes. Mais si les avancées de la science sont prometteuses, les résultats obtenus jusqu’à présent sont limités. Plutôt que de rendre l’homme infiniment plus performant, de nombreux scientifiques tentent d’utiliser les technologies pour réparer les corps blessés ou améliorer les conditions de vie de l’être humain…

Pour approfondir le sujet n’hésitez pas à consulter l’article connexe du journaliste Mathieu Boch : L’homme du futur sera-t-il encore humain ? sur le site d’Arte.

Focus sur le “transhumanisme”, ce mouvement qui rêve d’un homme qui s’est totalement émancipé de l’apesanteur du corps. Organes bioniques, modification des gènes et révolution numérique : la technique a déjà fait un bond énorme dans tous ces domaines scientifiques, si bien que pour les transhumanistes, la science pourra bientôt dépasser les limites du corps humain, jusqu’à la quasi-immortalité. La mort de la mort n’est-elle qu’un fantasme ? Et si ce n’est pas le cas, à quoi ressemblera l’homme du futur ? …

 

Maxime Derian

Rédacteur du carnet de recherche : Maxime DERIAN (Phd) Chercheur en anthropologie des techniques Contact: maxime.derian@gmail.com Concepteurs de la maquette de ce site : Cleaker 2.1 Theme created by Adam Walker Cleaveland with Widget support added by Chris Webb Adaptation de la maquette : Christophe Bonijol (CLEO) Crédits photographiques : EHESS, Creative Commons

More Posts - Website

Follow Me:
LinkedIn

Publication d’un article : “Le transhumanisme : incarnation de l’hypermodernisme ou fuite en avant fantasmatique ?”

Parution de l’article dans le n°110 de la revue CONNEXIONS, p.73.

Résumé de l’article :

Le transhumanisme apparu après la seconde moitié du XXe siècle est un catalyseur idéologique d’une concentration monopolistique actuellement en cours dans le cadre de l’avènement à l’échelle planétaire de l’hyepermodernité.

Il réactualise le vieux fantasme de la jeunesse infinie et la croyance en l’immortalité de l’âme en utilisant la technoscience pour argumenter en faveur de sa faisabilité.

Ce qui joue en la faveur du transhumanisme, c’est que nous avons tous envie d’y croire car cela flatte un désir latent de s’affranchir de nos limites.

Pourtant, ce sont précisément nos limites qui structurent la forme et l’harmonie de notre corps et de notre psychée et donne un sens à nos existences.

Mots-clés :

Transhumanisme, posthumanisme, capitalisme, hybris, sociologie, économie, technoscience, humain augmenté.

Maxime Derian

Rédacteur du carnet de recherche :

Maxime DERIAN (Phd)

Chercheur en anthropologie des techniques

Contact:

maxime.derian@gmail.com

Concepteurs de la maquette de ce site :

Cleaker 2.1 Theme created by Adam Walker Cleaveland with Widget support added by Chris Webb
Adaptation de la maquette : Christophe Bonijol (CLEO)

Crédits photographiques : EHESS, Creative Commons

More Posts - Website

Follow Me:
LinkedIn