Colloque conclusif du séminaire « Humanisme, Transhumanisme, Posthumanisme au Collège des Bernardins » des 19 et 20 mai 2017

J’ai assisté en tant qu’en tant qu’auditeur à cet évènement marquant ayant eu lieu, les 19 et 20 mai 2017, à Paris. Je souhaite en tous cas mettre en avant ici, sur ce blog, ces vidéos qui présentent des réflexions toutes extrêmement pertinentes et particulièrement intéressantes à propos de la question du transhumanisme.

Voici en guise de résumé introductif, l’argumentaire de ce colloque organisé par le département Éthique biomédicale du Collège des Bernardins accompagné du lien vers la page permettant d’accéder aux vidéos des interventions :

« Après deux années de réflexion du séminaire, le colloque conclusif « Critique de la raison transhumaniste » a permis d’évaluer les enjeux éthiques et anthropologiques du transhumanisme qui vise à transformer la nature humaine en s’appuyant sur la technologie.

Cette idéologie est-elle à même d’apporter un progrès pour l’Homme ? Retrouvez les temps forts des réflexions et questionnements du colloque en vidéo.« 

Maxime Derian

Rédacteur du carnet de recherche : Maxime DERIAN (Phd) Chercheur en anthropologie des techniques Contact: maxime.derian@gmail.com Concepteurs de la maquette de ce site : Cleaker 2.1 Theme created by Adam Walker Cleaveland with Widget support added by Chris Webb Adaptation de la maquette : Christophe Bonijol (CLEO) Crédits photographiques : EHESS, Creative Commons

More Posts - Website

Follow Me:
LinkedIn

Conférence : Le soignant de demain. Nouveaux outils, nouvelles pratique, nouveaux enjeux, le 11 septembre, à Toulouse

Affiche des rendez-vous de l'éthiqueConférence de Maxime Derian : « Le soignant de demain. Nouveaux outils, nouvelles pratique, nouveaux enjeux »

« À l’instar de ce qui se passe dans d’autres domaines d’activités humaines, les outils numériques représentent un formidable levier pour pouvoir changer profondément la pratique de soin hospitalière.

Réduire le délai pour les diagnostics, améliorer le circuit des patients au sein de l’hôpital, mieux soigner au moyen d’implants, de robots comme de divers dispositifs informatisés et diminuer les coûts sont des aspects positifs de l’essor, actuellement en cours, du numérique médical.

Toutefois, de nombreuses questions se posent également : Comment faire bénéficier au mieux tous les différents services et tous les patients ? Comment, pour les médecins, parvenir à gérer efficacement des flux conséquents d’informations et faire fonctionner de concert de nombreux dispositifs complexes ?

Les rôles et les responsabilités des praticiens, des patients vont probablement changer à cause de l’importance croissante de la place des algorithmes dans les processus décisionnels thérapeutiques.

Enfin, si une accélération substantielle de processus soins peut être très utile dans de nombreux cas, il se pose aussi le problème corollaire pour les équipes soignantes, à savoir : Comment maîtriser et tenir la cadence ?

Le système hospitalier va devoir s’adapter à de nouveaux modes organisationnels sans perdre de vue que les principaux maillons de la chaîne qui le constitue sont des êtres humains : les aides-soignants, les infirmiers, les médecins et le personnel technique et administratif…

De nombreux nouveaux arbitrages sont nécessaires et ils doivent être effectués dans le cadre d’une perspective éthique globale.  »

Consulter la présentation accompagnant l’intervention

 

Conférence donné de 15h30 à 16h00 dans le cadre des Rendez-vous de l’éthique : « Le soignant de demain : entre robot et algorithme ? »

Organisé le lundi 11 septembre de 13h30 à 16h00 par les Hôpitaux de Toulouse

Lieu : Amphithéâtre du Centre d’Enseignement et de CongrèsCentre Hospitalier Universitaire de ToulouseHôpital Pierre-Paul Riquet, Site Purpan, Place du Dr Baylac, 31059 Toulouse.

 

Maxime Derian

Rédacteur du carnet de recherche : Maxime DERIAN (Phd) Chercheur en anthropologie des techniques Contact: maxime.derian@gmail.com Concepteurs de la maquette de ce site : Cleaker 2.1 Theme created by Adam Walker Cleaveland with Widget support added by Chris Webb Adaptation de la maquette : Christophe Bonijol (CLEO) Crédits photographiques : EHESS, Creative Commons

More Posts - Website

Follow Me:
LinkedIn

Différentes communications autour de la recherche PICRI « Agénésie : des corps incomplets ? » auprès des professionnels comme des familles et des personnes concernées

L’agénésie de membre est une absence de formation d’un ou plusieurs membre(s), segment(s) de membre(s) ou extrémité(s) pendant la vie intra-utérin.

Elle touche environ 360 naissances en France métropolitaine et d’Outre-Mer chaque année.

L’étude interdisciplinaire « Agénésie : des corps incomplets ? », financée par la région Île-de-France portant sur la qualité de vie, en France, des personnes agénésiques donne actuellement lieu à différentes communications adressées à différents publics.

Pour les familles et les personnes concernées par l’agénésie  :

Une brochure est désormais disponible en ligne pour :

  • aider à mieux comprendre ce qu’est l’agénésie de membre ;
  • évoquer  les questions posées pour les familles et les individus ;
  • présenter le Centre de Référence Maladies Rares des malformations des membres et les 10 Centres de compétences du territoire national français.

Les centres médicaux sont des contacts privilégiés pour s’informer sur l’agénésie et cas échéant, accéder à un suivi et éventuellement, à un appareillage.

Chris Ballois le parrain , en 2017, de l’ASSEDEA.

En outre, pour rappel, l’ASSEDEA, l’association nationale partenaire de la recherche PICRI, fédère depuis 1975, de nombreuses personnes avec un réseau de familles solidaires  autour de cette thématique. Son objectif est lui aussi de soutenir et de contribuer à améliorer la qualité de vie des personnes atteintes d’agénésie de membre.

Pour les professionnels de l’orthopédie et des prothèses bioniques :
  •  Conférence : « Appareiller un corps né avec un membre manquant Enjeux sociologiques et psychologiques de l’appareillage du corps agénésique« 

La présentation a été effectuée dans le cadre du thème :  » Prothèses/Prothétisation/Réhabilitation« , du XXe congrès National Scientifique de l’International Society for Prosthetics and Orthotics,  et des IVe Rencontres Scientifiques Européennes de l’Orthopédie, le 18 novembre 2016, à Lille.

  • Un article, paru dans MMC_C, une revue internationale à comité de lecture de l’International Information & Engineering Technology Association (IIETA)  : « Adding a Technological Device to my Birth Body Limb Agenesis. Between Normality and Disability / Appareillage technologique d’un corps touché par une agénésie de membre, au frontière entre la normalité et le handicap » résume certains points essentiels actuels de notre recherche. Il est à noter que celle-ci dépasse par ailleurs le sujet de la stricte réparation pour aussi évoquer la question de la volonté d’augmentation des capacités du corps humain qui est un thème de plus en plus mis en lumière dans les actualités.

Les partenaires du PICRI Agénésie sont :

  • l’Institut des sciences de la communication du CNRS  – ISCC (CNRS, Université Paris Sorbonne, Université Pierre et Marie Curie) ;
  • le Centre de Recherches Psychanalyse, Médecine et SociétéCRPMS (Université Paris 7 Diderot) ;
  • le Conservatoire national des arts et métiers  – CNAM et ;
  • l’Association d’Étude et d’Aide aux Personnes Concernées par l’Agénésie (ASSEDEA).

Maxime Derian

Rédacteur du carnet de recherche : Maxime DERIAN (Phd) Chercheur en anthropologie des techniques Contact: maxime.derian@gmail.com Concepteurs de la maquette de ce site : Cleaker 2.1 Theme created by Adam Walker Cleaveland with Widget support added by Chris Webb Adaptation de la maquette : Christophe Bonijol (CLEO) Crédits photographiques : EHESS, Creative Commons

More Posts - Website

Follow Me:
LinkedIn